La cérémonie de l’adoubement

En CE2, nous avons étudié le Moyen-âge. Pour mieux comprendre la vie de cette époque, nous avons reconstitué une cérémonie de l’adoubement.

A 20 ans, Bertrand, un écuyer, est adoubé : Il devient chevalier.

La veille, il prend un bain pour se purifier. Puis il met une tunique blanche. Le soir, il va à la chapelle et passe la nuit à prier : c’est la veillée d’armes. Au matin, il se confesse, il va à la messe, il communie et écoute le sermon du prêtre.

Quand tous les invités sont là, il s’approche de l’autel. Un serviteur apporte l’épée posée sur un coussin. Un prêtre la bénit, puis Bertrand s’agenouille devant le seigneur de Tillières. L’évêque (le prêtre) lui demande :

« Pour quelle raison désires-tu entrer dans la chevalerie ? Si tu recherches la richesse ou les honneurs, tu n’en es pas digne ! »

Le jeune homme pose alors la main sur l’évangile et prête à haute voix le serment des chevaliers :

« …

-Tu protègeras l’Eglise.

-Tu défendras tous les faibles.

-Tu aimeras le pays où tu es né.

-Tu ne fuiras jamais devant l’ennemi

-Tu ne mentiras jamais et tu seras fidèle à ta parole.

… »

 

Après cela, il se lève et le page l’aide à revêtir sa tenue de chevalier.

     

Un autre chevalier, Geoffroy, le parrain, lui attache le ceinturon.

Bertrand s’agenouille à nouveau.

Le seigneur de Tillières s’avance et lui donne la colée : Le seigneur lui donne un coup sur l’épaule avec le plat de son épée et lui dit :

« Au nom de Dieu, de Saint-Michel et de Saint-Georges, je te fais chevalier. Sois vaillant, loyal et généreux ».

Le parrain lui amène son cheval, son bouclier et une oriflamme. Bertrand est chevalier, on l’applaudit : la fête peut commencer.